Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   2 min. de lecture

Lundi à Rome, Mardi à Barcelone, Mercredi à Londres… Non, non, ce n’est pas le planning du Premier Ministre mais celui d’un voyageur d’un nouveau type de tourisme : le tourisme intensif.Le tour du monde en 80 jours réinventé

Mieux vaut être en forme pour pratiquer le tourisme intensif !  En effet, les adeptes ont pour ambition de visiter un maximum de pays en un minimum de temps. Un seul mot d’ordre : REN-TA-BI-LI-SER son temps. Les champions sont les américains, qui visitent l’Europe au rythme d’un pays par jour ! Les chinois et les japonais,  en raison de leurs très courtes vacances, en sont tout aussi férus.

L’avis d’expert sur le tourisme intensif

Nous avons demandé à Guillaume, grand voyageur et auteur du blog A la croisée des chemins, de partager avec nous sa vision du tourisme intensif :

« Il y a un travers dans lequel tombent souvent les voyageurs qu’ils soient aussi bien au long cours qu’au petit… La boulimie de visiter de nouvelles contrées nous tient aux tripes et il est difficile d’un jour se retrouver rassasier. Contrairement à ce que l’on peut penser, partir de long mois sur les routes pour un voyage autour du monde n’est en rien un remède mais participe de cette insatiable quête. Même si le voyage n’était pas pensé dans cette optique,on retrouve dans l’énumération des destinations une litanie, à la manière d’un mantra, peut-être le mantra du voyageur. Elle a tôt fait de rendre le tourisme intensif, de faire du voyageur un collectionneur, un taxidermiste qui range sur ses étagères poussiéreuses les pays visités. Mais il faut nous comprendre: il y a tellement de lieux à voir et si peu de temps… »

Le tourisme intensif vu par Soof
Copyright : Soof

Alors, prêts à chausser vos baskets et à tester ce tourisme à cent à l’heure ? Commencez par réserver votre vol en quelques clics (rapides) seulement…

footer logo
Rédigé avec pour vous