Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   3 min. de lecture

Avec ses plages immaculées et sa vie nocturne trépidante, la Thaïlande est une destination populaire auprès des voyageurs du monde entier. La plupart d’entre eux choisissent de se rendre à Bangkok, Chiang Mai, Phuket ou dans les îles environnantes. Bien qu’intéressants, ces sites sont bien souvent victimes de leur succès.

Mais pas de panique, de nombreux lieux encore méconnus n’attendent qu’à être découverts. Vous aimez la nature, l’authenticité et le calme ? Voici 7 sites à voir en Thaïlande hors des sentiers battus.

Le Parc national de Doi Inthanon

Photo credit: Paul Weeks Photography

Culminant à 2595 m d’altitude, le Doi Inthanon est le plus haut parc de Thaïlande. Recouvert de forêts épaisses et de plantes exotiques, il est habité par des milliers d’oiseaux, la plupart protégés au sein d’une réserve ornithologique. Le parc abrite également l’ours noir asiatique, des gibbons ainsi que le macaque d’Assam.

Situé à une centaine de kilomètres de Chiang Mai, c’est l’endroit idéal pour les randonneurs qui pourront serpenter entre les rizières et les vallées fertiles. Ne manquez pas les nombreuses chutes d’eau, exceptionnelles. La plus belle est sans doute celle de Mae Ya qui se trouve à 14 km de Chom Thong. Enfin, il faut absolument visiter les deux pagodes royales et leurs jardins d’où la vue est absolument fabuleuse.

La boucle de Mae Hong Son

Photo credit: arcibald

Et puisque vous êtes dans les parages, pourquoi ne pas en profiter pour faire la boucle de Mae Hong Son ? Au départ de Chiang Mai, partez à moto ou en scooter pour un trajet d’environ 700 km à travers les paysages du nord. La route traverse des panoramas fabuleux, des villages, des petites villes, des grottes et des parcs nationaux.

Depuis Chiang Mai, partez jusqu’à Mae Lana à la frontière birmane avant de faire un arrêt à Mae Hong Son. Enveloppée dans les plantations de thé, la petite ville a su conserver un cachet tout particulier, notamment grâce à la présence d’une petite communauté birmane. Grimpez jusqu’au Wat Phrathat Doi Kong Mu, le temple installé au sommet avant de repartir en direction de Mae Chaem, dernière étape avant de retrouver Chiang Mai.

Koh Tarutao

Photo credit: butterforfilm

Le passé quelque peu sinistre de Koh Tarutao a contribué à dissuader le tourisme de masse au profit de Koh Lipe. Ancien repaire de pirates puis camp de prisonniers entre 1939 et 1946, l’île n’avait au départ rien d’accueillant, entre les moustiques porteurs du paludisme et les eaux infestées de requins et de crocodiles. Pourtant, il s’agit aujourd’hui de l’un des plus beaux sites de la Thaïlande, encore sauvage et authentique. Visitez la grotte aux crocodiles puis rendez-vous à Koh Adang, face à Koh Lipe, mais bien plus calme. Sur place, vous pourrez vous adonner à la plongée avec bouteilles, au snorkeling, à la pêche en mer ou au kayak.

Trang

Photo credit: xiquinhosilva

Située au sud de Krabi, la province de Trang ne connaît pas la même frénésie que sa voisine. Préservée et authentique, elle offre de belles plages, des cascades, des montagnes et des beaux paysages à des prix bien plus abordables. La petite ville de Trang est le point de départ vers les îles et le parc national de Hat Chao Mai. Parmi les sites à voir dans cette région figurent le parc botanique de Ruen Yod Mai, les grottes de Khao Kob Cave et les sources chaudes de Kuan Kaeng.

Sangkhlaburi

Photo credit: zhaffsky

Située à l’ouest du pays, à la frontière de la Birmanie, Sangkhlaburi est une petite ville où les communautés birmanes et mon vivent aux côtés des Thaïlandais. Si vous êtes à la recherche de nature et d’authenticité, cet endroit est fait pour vous. Levez-vous de bonne heure et promenez-vous près du lac, plongé dans la brume d’où émergent le pont de 400 m qui relie les deux parties de la ville, les bateaux et les maisons flottantes. L’accueil ici est des plus chaleureux, autant vous dire que vous aurez beaucoup de mal à quitter cet endroit !

Le temple de Phanom Rung

Photo credit: mauve55

Le temple de Phanom Rung est un monument angkorien exceptionnel situé dans la province de Buriram, dans la partie sud de la région de l’Issan, le long de la frontière cambodgienne. Ce complexe de temples khmers se trouve à la lisière d’un volcan éteint. Contrairement à Angkor Wat au Cambodge, vous pourrez visiter le site tranquillement, sans être entouré par la foule. Bien sûr, le lieu n’est pas aussi prestigieux que son cousin cambodgien, mais son atmosphère est très impressionnante.

Mae Salong

Photo credit: Fred Alix

Mae Salong est un petit village perdu installé à quelques kilomètres de la frontière birmane. Fondé par des soldats chinois qui ont quitté le Yunnan en 1949 au début de l’ère communiste, la population reste majoritairement d’origine chinoise. Dans les environs se trouvent également deux villages de minorités ethniques : le village de Akah de Loyo et le village de Lisu de Ban Haygo. Les Akha considèrent Mae Salong comme leur capitale, ils s’y rendent pour vendre bracelets et sacs fabriqués à la main. Vous les rencontrerez sans doute au marché ethnique qui se déroule chaque jour, entre 6 h et 8 h.

Envie d’évasion? Choisissez votre île en Thaïlande et découvrez la street-food thaïlandaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous