Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   4 min. de lecture

Interview de Michel Lacombe, Directeur du Développement Transport Vols réguliers.

Entré dans la profession il y a 30 ans, c’est en véritable expert du monde de l’aérien que Michel Lacombe occupe ce poste pilier de directeur du développement du transport Vols réguliers au sein de Go Voyages.

michel
Son quotidien : négocier encore et toujours mieux avec les compagnies aériennes du globe pour alimenter la plus importante base de données de vols secs du marché et positionner Go Voyagescomme véritable leader de vente de billets d’avion !

Il lève le voile sur ce secteur d’activité complexe et répond en toute transparence aux questions les plus fondamentales qu’on peut tous se poser.

Quels sont les conseils pour acheter un billet d’avion moins cher ?

Se lever tôt ! Toutes les compagnies ont adopté le principe de prix promotionnels en réservant à l’avance. Parmi ces tarifs, certains sont exceptionnellement attractifs, même dans les périodes de forte fréquentation mais voilà…le nombre de places attribué est très limité !

Donc être vigilant ne suffit pas, il faut aussi se montrer opportuniste. Une décision rapide d’achat en ligne (après avoir consulté les horaires tout de même…) peut générer une économie fortement substantielle sur votre budget vacances… et le tarif de votre achat est garanti ! Vous n’en serez que plus libre et disposé ensuite pour réserver votre hôtel ou votre location de voitures.

Au fait ! vous pouvez aussi vous coucher très tard après avoir consulté les prix sur internet. La nuit, beaucoup de remises à jour des stocks et des tarifs sont effectués par les compagnies, c’est aussi une façon d’être parmi les premiers à en bénéficier.

Enfin on peut aussi trouver quelques déstockages de dernières minutes, mais les choix de destinations, de vols et d’horaires sont évidemment plus limités.

Qu’est ce qui justifie les écarts de prix d’une compagnie à l’autre sur une même destination ?

Les 3 obsessions des compagnies aériennes sont :

1.Respecter le cahier des charges. Une compagnie régulière est tenue d’opérer quels que soient ses remplissages
2. Remplir les avions.La concurrence est telle que les coefficients de remplissage requis sont très hauts : jamais moins de 85% en moyenne…il faut donc les atteindre !
3. Améliorer les parts de marché.Les transporteurs n’hésitent pas à nous proposer des contrats basés sur le volume de chiffre d’affairesLa recherche permanente et concordante de ces 3 objectifs explique les fréquents ajustements et variations de prix et, en réalité, les services « Revenue Management » des compagnies consacrent une bonne partie de leur temps à « matcher « entre elles leurs offres.

Les compagnies proposant les tarifs les plus compétitifs sont elles moins fiables en termes de sécurité ?

Lorsque Air France propose Paris Venise à 97€ TTC l’aller-retour, personne ne songe à invoquer cet argument ou ce risque…

La vérité est que l’aéronautique est un secteur où la sécurité est toujours mise en avant à la fois par les constructeurs et les compagnies. Les procédés et systèmes de contrôle en vol, au moins en double exemplaire évoluent vers toujours plus de perfectionnement. Chaque avion est contrôlé, chaque route aérienne soigneusement déterminée d’après la météo et le trafic, ceci quel que soit le mode de commercialisation : régulier, charter ou low-cost.

Pourquoi le même vol avec la même compagnie peut il être moins cher chez GO Voyages que chez ses concurrents ?

GO Voyages bénéficie de conditions commerciales exceptionnelles liées à son double statut de leader français de la vente de billets d’avion « loisirs » et unique distributeur « multi-canal », c’est-à-dire à la fois accessible en direct via son site web mais aussi distribué par toutes les agences de voyages traditionnelles ou les comités d’entreprise.

Go Voyages est en mesure de pouvoir proposer les meilleurs prix du marché et même de rembourser ses clients s’ils trouvent moins cher ailleurs !
air france

Les prix des billets d’avion vont-ils encore baisser au vue de la forte concurrence et du nombre de plus en plus important de compagnies et de vols dans le paysage aérien ?

Oui, en ce qui concerne les compagnies qui sont ou seront équipées de flottes d’avions récents plus économiques et adossées à des alliances.

Cette tendance a toutefois ses limites et est aujourd’hui contrariée par le très haut niveau du coût du carburant. De même et dans les années à venir, les enjeux de la lutte contre le CO2 devraient avoir un impact inévitable, particulièrement pour les vols court-courriers.

La fin du billet d’avion papier est programmée depuis le 31 mai 2008, au profit du billet électronique (E-ticket). Y a-t-il un avantage pour le passager ?

Pour l’industrie aérienne, cette bascule vers le E-ticket va représenter une économie de près de deux milliards d’euros par an et des bénéfices évidents sur l’environnement mais aussi pour le passager.

  • Le premier avantage c’est que ce titre de transport aérien dématérialisé, va permettre au passager de voyager sans billet papier et de se présenter à l’aéroport avec ses papiers d’identité et éventuellement un numéro de réservation. Les compagnies aériennes disposent du numéro d’identification du passager, ce qui est suffisant pour l’identifier. Finie la peur de perdre son billet ou de se le faire voler ! Le voyageur, muni d’Internet, peut imprimer seul, et de chez lui, son E-ticket, et se le réimprimer au besoin.
  • Autre avantage: en cas de modification, plus besoin de retourner le billet papier par courrier. Il suffit d’appeler la compagnie aérienne ou l’agence de voyage auprès de qui le passager a réservé, pour qu’elle effectue automatiquement le changement et l’enregistre.
  • Enfin il est possible de s’enregistrer directement aux bornes en libre-service si le passager n’a aucun bagage à enregistrer en soute.

Hormis le bénéfice financier, l’e-ticket aura des impacts directs sur l’environnement. Les compagnies aériennes membres de IATA (Association du transport aérien international) émettent annuellement 300 millions de billets papier, c’est autant de papier économisé chaque année !

Pourquoi un vol sur New York est-il moins cher que sur Abidjan, alors que c’est plus loin ?

C’est la loi de l’offre et de la demande; là où il y a de la demande il y a surcapacité et donc compétition acharnée mais ceci n’est valable que pendant les basses saisons.

Pourquoi paie t-on des taxes aéroports ?

Les taxes d’aéroports sont facturées par les voyagistes mais nous les reversons intégralement et au centime près aux compagnies aériennes.

Celles-ci permettent de financer et d’entretenir les aéroports et aussi de financer le fonctionnement de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) ou encore de participer au financement des mesures de sûreté et de sécurité des passagers.

D’autres taxes (ajustement hausse carburant, taxes pour le développement des pays pauvres) sont, hélas…,obligatoirement applicables, mais sachez que tous les efforts de GO Voyages vont vers le meilleur prix possible afin que vous puissiez voyager à petits prix et donc, plus souvent !


footer logo
Rédigé avec pour vous