Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   3 min. de lecture

A tous les parents qui se sont déjà demandés s’il était possible de prendre de vraies vacances avec ses enfants, nous avons recueilli pour vous le témoignage de Marie, auteur du blog Les Mamans testent qui sait de quoi elle parle avec ses 4 enfants..!

Voyager avec ses enfants… c’est possible ?

Marie Perarnau de Les Mamans Testent
© Tinoy
  • Question 1 : Bonjour Marie, qui êtes vous ? Que faites vous ? D’où venez-vous ? On veut tout savoir !

Bonjour,

Je suis Marie, 31 ans, professeur des écoles en disponibilité pour élever mes 4 enfants (10 mois, 2 ans et demi, 4 ans et demi et 6 ans – oui, les demi ça compte).
Je profite également de cette pause professionnelle pour tenir mon blog et écrire des livres.
C’est la raison pour laquelle je suis ici aujourd’hui puisque mon dernier ouvrage parle de voyage avec enfants (gloups).

  • Question 2 : Est-ce qu’il est possible de prendre de vraies vacances quand on a 4 enfants ?

Oui et non.
On peut prendre de vraies vacances, déconnecter du quotidien, arrêter de courir entre les sorties d’école et l’heure du bain. On peut partir découvrir d’autres lieux, d’autres paysages, d’autres façons de vivre et tout cela contribue à un bien-être certain qu’on peut associer au mot « vacances ».
En revanche ne rêvons pas. Qu’on soit à 400 ou à 4000 kilomètres de chez soi, il faut porter les enfants, les faire manger, gérer les disputes et les rhumes, essayer de dormir correctement et les occuper en journée. Ce qui n’est pas de tout repos, il faut l’avouer.
Donc oui, on peut prendre de vraies vacances.
Pas dit en revanche qu’elles soient très reposantes.

  • Question 3 : Et justement vos vacances rêvées, elles ressemblent à quoi ?

Pour moi, des vacances de rêve c’est un mélange de plein de petites choses plaisantes.
Un lieu vraiment chouette (mais qui ne soit pas trop loin) genre la Suède (oui je suis amoureuse de la Suède).
Un hébergement sympa, grand, avec des coins jeux pour les enfants (balançoires dans le jardin) et un espace sécurisé. Des trucs chouettes pour les parents (genre sauna) et un lac pour se baigner.
Des choses à visiter autour, une ville proche d’une trentaine de kilomètres. De quoi faire des choses et de quoi buller.
Le rêve.

  • Question 4 : La phrase que vous répétez le plus en vacances c’est ____ ?

J’hésite.
Entre « STOP! On arrête de faire les idiots » si nous sommes en vacances dans un lieu où les vacanciers nous regardent d’un air agressif (rapport au fait que nous avons quatre enfants assez bruyants) et « Regardez les enfants comme c’est beau! » parce que j’ai toujours envie qu’ils gardent un peu de ce qu’ils voient. Mais quand je prononce cette phrase, j’ai l’impression d’être ma mère et ça me fait un peu flipper tout de même.

  • Question 5 : Selon vous , quelles sont les trois choses indispensables à emporter lorsque l’on part en vacances avec ses enfants ?

Avec les enfants j’emmène une bonne trousse à pharmacie, super complète histoire de ne pas être en panique au milieu de la nuit face à une laryngite aigue ou à un 40° de température.
Je prends aussi un bon porte-bébé (généralement l’ergobaby) histoire d’avoir un lieu de stockage pour un des enfants (sieste ou juste enfant fatigué).
Ensuite, j’ai dans mon sac de quoi les occuper, que ce soit mon téléphone avec des jeux niais ou bien un petit livre à bouquiner voire un carnet pour dessiner.
C’est mon kit de survie (avec un paquet de gâteaux aussi).

  • Dernière question : Et pour finir quel serait votre conseil pour rester une « bonne mère indigne » même en vacances ?

Se répéter tel un mantra : « on est en vacances ».
Ce qui veut dire qu’on a le droit de couper le trajet de départ en deux et de se réserver une chambre d’hôtes sur la route histoire de ne pas s’enquiller 12h de route avec les enfants en mode boulet à l’arrière.
Ce qui veut dire qu’on a le droit de leur mettre un dessin animé vers 14h et d’aller se faire une petite sieste. Qu’on a le droit de leur prêter nos téléphones et/ou tablette vers 19h pendant qu’on sirote un mojito en terrasse.
Ce qui veut dire que ce n’est pas grave si on mange un peu trop de pâtes et qu’on grignote un peu trop de glaces en dehors des heures de repas.

Sans être « indigne », il faut essayer de lâcher du lest, de se dire que des parents détendus font des enfants heureux.
Détendez-vous, et reprenez donc un mojito. (avec modération).

Merci à Marie d’avoir répondu à ses quelques questions, et pour ceux qui sont curieux d’en savoir plus nous vous invitons vivement à vous procurer son livre  😉
Go Voyages aussi vous partage aussi ses astuces pour rester zen et préparer au mieux les vacances avec ses enfants, c’est ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous