Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   6 min. de lecture

Le Sénégal est l’un des pays les plus accessibles de l’Afrique subsaharienne depuis l’Europe. Sa stabilité politique, ses plages fabuleuses et ses traditions fascinantes en font l’une des destinations favorites des Français. Vous ne savez pas que faire au Sénégal ? Voici quelques suggestions des sites à voir, pour un voyage qui sera sans aucun doute inoubliable !

Voyage au Sénégal : quels sont les endroits incontournables ?

Dakar

que faire au Sénégal
Le Phare des Mamelles – Photo credit: Jeff Attaway

Dakar est une ville fabuleuse qui mérite qu’on lui consacre bien plus qu’une visite éclair. La capitale du pays possède de nombreux marchés, dont celui de Tilène où se vendent objets d’art, bijoux et autres spécialités très abordables. Les musées, comme le Musée Théodore Monod et l’Institut français Sédar Senghor n’ont rien à envier aux plus beaux de nos musées européens.

Montez au phare des Mamelles d’où vous pourrez profiter d’un panorama fabuleux puis découvrez la cathédrale avec ses fresques africaines. Échappez pour un temps au bruit de la ville en vous réfugiant sur la plage de Yoff puis explorez la pointe des Almadies, le point le plus occidental de l’Afrique situé au bout de la péninsule du Cap Vert.

Le lac rose

que faire au Sénégal
Photo credit: La Mireia

Si vous ne savez pas que faire au Sénégal, ce site est l’un des plus populaires du pays.  Peu profondes, ses eaux d’un rose vif tranchent nettement avec le bleu du ciel, en raison de sa forte concentration en sel.

Sur place, vous pourrez observer les locaux qui ramassent le sel à la main, entourés de milliers d’oiseaux comme des flamants roses, des pélicans, des hérons, des sternes et des échassiers. Il est possible de nager, ou plutôt de flotter sur les eaux du lac, sans aucun effort. Des randonnées à cheval sont également organisées aux alentours.

La région de Kedougou

Photo credit: angela7dreams
Photo credit: angela7dreams

Situé au sud-est du Sénégal oriental, la région du Kedougou est un trésor bien caché, véritable carrefour ethnique où se mêlent les populations bassaris, bediks malinkes, soninkés et dialonkés. Bien que les villages de ces tribus soient facilement accessibles, il est toutefois conseillé de partir accompagné d’un guide parlant les dialectes locaux afin d’éviter tout malentendu.

Si vous aimez la nature, faites un tour au Parc national de Niokolo Koba et au Fouta Djallon dont le relief et la pluviosité en font le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest.

L’île de Gorée

Photo credit: sdufaux
Photo credit: sdufaux

Étape importante sur la route de transport des esclaves entre le 16e et le 19e siècle, l’île est située à un court trajet en ferry de Dakar. Sur place, des forts historiques, des maisons et des musées, dont la Maison des Esclaves, permettent de voir où vivaient les esclaves et les commerçants avant de partir pour le Nouveau Monde. Malgré son passé détestable, l’île est connue pour sa belle architecture méditerranéenne et nombreux sont les visiteurs qui viennent s’y réfugier pour échapper à l’agitation de la capitale.

Les plages

Photo credit: Jeff Attaway
Photo credit: Jeff Attaway

Les plages sénégalaises sont superbes, elles sont parmi les plus photographiées au monde. Les meilleures d’entre elles sont situées près de Dakar, comme celles de l’île de N’Gor. Cette dernière est un vrai petit paradis : ses plages sont superbes, on y mange de délicieux fruits de mer et pour les surfeurs, il s’agit de l’un des meilleurs spots de toute l’Afrique de l’Ouest.

Les plages situées au sud de Dakar sont généralement moins grandes et moins fréquentées, comme celles de la Petite Côte par exemple. Près de M’bour, la petite ville de Saly offre une variété de sports nautiques, comme le jet ski et la plongée. C’est également un endroit très réputé pour la pêche. Enfin, l’un des cadres les plus spectaculaires se trouve sans nul doute au petit village de Toubab Dialao, au sud de la capitale. Contrastant avec le reste de la Petite Côte, ses plages sont délimitées par des falaises de roches rouges qui s’illuminent en fin de journée, sous les caresses du soleil couchant.

Saint-Louis

Photo credit: carlosoliveirareis
Photo credit: carlosoliveirareis

Homonyme de la ville américaine, Saint-Louis a su conserver une grande partie de son architecture de l’époque coloniale. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle fût la capitale du Sénégal entre 1872 et 1957 et sa position stratégique à l’embouchure du fleuve attira les convoitises des colons français et anglais jusqu’à l’indépendance du Sénégal en 1960.

Étape des navires européens pendant l’esclavage puis de l’aéropostale de Saint-Exupéry et de Mermoz, son passé glorieux ressurgit dans chacune de ses rues. Découvrez ses belles maisons coloniales, ne manquez pas le pont Faidherbe qui la relie au continent et faites un tour dans le quartier portuaire, à l’heure où les pêcheurs rentrent avec leur prise du jour.

Le parc national des oiseaux du Djoudj

Photo credit: jbdodane
Photo credit: jbdodane

Créé en 1971, le parc s’étend sur 60 000 hectares, il s’agit de l’un des sanctuaires d’oiseaux les plus importants au monde, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Situé à 60 km au nord de Saint Louis, le parc permet d’admirer des milliers d’oiseaux : pélicans gris, échassiers, canards, flamants roses, spatules, vautours, aigrettes, oies de Gambie, en plus des singes rouges, varans, pythons, crocodiles et phacochères.

Ouvert de novembre à juin, c’est un site à ne manquer sous aucun prétexte lors d’un voyage au Sénégal !

Les cercles mégalithiques

senegambie senegal go voyages

Répartis dans le centre du Sénégal et de la Gambie, ces cercles de pierre classés au patrimoine de l’UNESCO constituent le plus grand complexe mégalithique au monde. Plus petits que ceux de Stonehenge, leurs sculptures sont néanmoins assez sophistiquées et bien qu’elles soient situées près des lieux de sépulture, on ignore aujourd’hui encore leur but exact.

Sine Ngayène Kaolack et Wanar Kaolack sont les deux principaux sites sénégalais, des centres d’accueil y proposent des visites guidées.

L’île de Carabane

-Carabane senegal go voyages

Nichée au cœur des mangroves de la région de la Casamance, l’île de Carabane est un endroit paisible et calme, idéal pour les voyageurs en quête d’authenticité. Sans route et sans voiture, son riche patrimoine historique, écologique et culturel se découvre tranquillement à pied ou en pirogue.

Visitez son église de style breton fondée en 1885 et faites un tour au cimetière où se trouve la tombe d’un capitaine, enterré debout afin qu’il continue à terroriser ses ennemis, même après sa mort. Détendez-vous sur les plages de sable fin, ou découvrez les plaisirs de la pêche. Ah et devinez quoi ? Cet endroit est lui aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous