Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   4 min. de lecture

Tous les guides vous le promettent, la pluie, le vent, les grands espaces, l’horizon à perte de vue, la nature à l’état brut et les esprits malins… Tout est réuni pour faire de l’Islande une île unique entre feu et glace.
Tous les guides vous le diront, il n’existe pas de mots assez forts pour parler de la lumière d’Islande qui inonde parfois glaciers, vallées et champs de lave évoquant le début du monde.

Si vous êtes tenté de partir à la découverte de cette île unique en son genre, nous vous proposons un itinéraire d’une semaine qui vous permettra de découvrir le sud de l’Islande et la plupart des merveilles, aussi bien naturelles qu’historiques et culturelles, de cette destination incomparable.

Jour 1 : Landmannalaugar

La première chose à savoir lorsqu’on pose son pied en terre islandaise, c’est qu’il va falloir traverser des rivières ou, pour faire local, passer des gués ! A pied, à vélo, à cheval ou en 4×4, vous n’échapperez pas à ces filets d’eau qui peuvent devenir des torrents bouillonnants en 24 heures et qu’il faudra traverser pour rejoindre votre refuge du soir…

Et ce sera particulièrement le cas dans le Landmannalaugar, cette superbe région située près du volcan Hekla, aussi exceptionnelle qu’incontournable. Si vous aimez la randonnée et les paysages magnifiques, vous serez forcément séduit par les teintes jaunes, brunes, rouges, vertes et parfois mêmes bleues des montagnes rhyolites qui composent le paysage local.

Si vous ne deviez choisir qu’une seule randonnée dans le Landmannalaugar, ne manquez pas le Bláhnúkur, une étonnante montagne de cendres grises qui s’élève à environ 1000 mètres d’altitude.

Landmannalaugar Islande - GO Voyages

Jours 2 et 3 : Faxasund et Langisjor

L’Islande est une terre jeune (à peine 20 millions d’années), née des amours tectoniques entre la plaque nord-américaine et la plaque eurasienne. Ces 2 plaques s’écartent à la vitesse vertigineuse de 2 centimètres par an. On appelle ce phénomène la dérive des continents. La ligne de contact forme une immense fracture de l’écorce terrestre et l’Islande se trouve dessus.

Cette situation géographique particulière explique la forte activité volcanique et sismique de l’île. Geysers, fumerolles, sources naturelles d’eau chaude ne sont que les débordements géothermiques de cette brûlante passion.

Et si vous souhaitez en voir de très beaux exemples, nous ne pouvons que vous conseiller d’explorer le Langisjor et ses panoramas à couper le souffle ! Ce superbe lac situé à l’écart de toute civilisation et des routes touristiques habituelles vous donnera en effet l’occasion de découvrir un site naturel intact et des phénomènes géologiques très impressionnants.

Langisjor Islande - blog GO Voyages

Jour 4 : Parc national de Skaftafell

Entre forêts de bouleaux, rivières glaciaires, sables du désert noir et impressionnantes cascades, le parc national de Skaftafell est un condensé de ce qui fait la beauté des paysages islandais : le feu et l’eau. Conçu par Mère Nature elle-même, il abrite en effet des sites d’une grande beauté, comme par exemple la cascade Svartifoss, la langue glacière de Skaftafellsjökull ou encore le volcan Hvannadalshnjúkur. 

Si vous aimez l’aventure, ne manquez pas de partir en randonnée dans ce superbe parc, de visiter une grotte de glace ou encore de vous aventurer sur le glacier… Sensations fortes garanties !

Skaftafell Islande - blog GO Voyages

Jours 5 : Faille d’Eldgja et Skartafell

Element incontournable de la culture islandaise, les sagas mettent en scène des elfes, trolls et autres lutins entre fumerolles et collines verdoyantes qui vous emmènent au-delà du temps.

Pour vous plonger dans un véritable décor de saga, poursuivez votre chemin vers Eldgja où vous pourrez admirer la plus grande faille volcanique au monde. Situé à une soixantaine de kilomètres du village de Kirkjubaerjarklaustur, ce lieu aux dimensions et à la beauté époustouflantes vous permettra également de vous lancer dans de longues randonnées dans un décor tantôt lunaire et tantôt verdoyant.

Eldgja
Source : Илья Григорик

Jour 6 : Emstrur

Un petit détour par le village d’Emstrur et ses allures de campement vous permettra également de faire la connaissance du peuple islandais. Timides et réservés, ils peuvent paraître distants. Mais si vous trouvez les mots magiques, leur gentillesse et leur humour vous tiendront chauds tout l’hiver !
Avec sagesse et philosophie, ils ont accepté leurs conditions de vie et se sont adaptés à la terre peu fertile et à la rigueur d’un pays où 24 heures de jour succèdent à 24 heures d’obscurité. Avec ferveur, ils respectent la nature et défendent la cause écolo convaincus, un peu plus chaque jour, que notre survie dépend de la sauvegarde de l’environnement.

Emstrur Islande - blog GO Voyages
Source : Reen Eversdijk

Jour 7 : Thorsmork

Avant de retourner vers la capitale, Reykjavik, accordez-vous un dernier moment de communion avec la nature dans le joli massif montagneux de Thórsmörk. Coincée entre les glaciers Eyjafjallajökull au sud, Tindfjallajökull au nord et l’imposant Mýrdalsjökull à l’Est, cette vallée est très appréciée par les islandais qui viennent y prendre le soleil (l’ensoleillement y est supérieur au reste du pays) et profiter de l’étonnante végétation de mousses, de fougères et de bouleaux.

Depuis Thorsmork, vous pourrez également vous rendre à Songhellir, la petite »grotte des chants » dans laquelle, selon la légende, on peut entendre les nains chanter lorsque le vent se lève.

Thorsmörk Islande - GO Voyages
Source : Boaworm

Jour 8 : Reykjavik

Un retour à la civilisation s’impose mais Reykjavik n’a heureusement rien à voir avec les grandes capitales européennes. Tout au plus, vous retrouvez la verdure et la simplicité d’une gentille ville de province.

Très étendue en termes de superficie si on compte la grande banlieue, le centre ville se décline en deux rues commerçantes perpendiculaires. Proche de là, le quartier des « restos sympas » où vous trouvez principalement du poisson fumé, en sauce, cru, grillé, en papillote… Et quelques rares enseignes qui vous proposent du macareux.

Le soir, les rues s’animent, la ville trépigne. Et malgré les températures un peu fraîches (même au cœur de l’été), on voit des groupes de jeunes s’installer dehors sur un banc public ou un coin d’herbe pour boire une pinte en toute convivialité.

reykjavik Islande - Blog GO Voyages

Il va s’en dire qu’un voyage en Islande est inoubliable. Chaque jour la Nature vous ramène aux valeurs essentielles et vous rappelle que sans elle, nous ne sommes rien. Vous en revenez différent, humble et persuadé d’avoir atteint les origines du monde.

Vous y êtes déjà allé ? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires !

footer logo
Rédigé avec pour vous