Récits de voyage icon
Récits de voyage
  •   8 min. de lecture

La gastronomie d’un pays est presque toujours liée à son Histoire. Découvrir la cuisine locale fait donc partie intégrante du voyage ! Peut-on faire un classement des meilleures destinations gastronomiques ? Disons que c’est au goût de chacun. GO Voyages vous entraîne dans un tour du monde de la gastronomie: voici quelques destinations reconnues, certaines insolites, toutes délicieuses. Bon appétit !

Le Maroc

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

La cuisine marocaine est le reflet même de son histoire et des différentes populations qui ont vécu sur ses terres. Elle provient d’un savoir-faire ancestral qui se transmet de génération en génération par le geste et la parole. Sa particularité est de ne pas être figée dans des livres de recettes. Grâce à son microclimat, le Maroc offre des produits de qualité. La cuisine marocaine est composée de produits peu coûteux qui expriment toute leur valeur dans de subtils mélanges pour donner des mets de choix. Salades crues ou cuites, purées froides de légumes, plats sucré-salé, avec de la viande et du poisson, assaisonnés de cannelle, safran, gingembre ou coriandre, pâtisseries à la fleur d’oranger et au miel, servies généralement avec un thé à la menthe, se déclinent ainsi en de multiples recettes parfumées et colorées.

Cuisine de rue ou gastronomique, elle intéresse fortement les chefs étoilés de tous les pays. Mais c’est la cuisine de rue qui plaît aux touristes. Marrakech est d’ailleurs la destination gastronomique numéro 1 dans le classement TripAdvisor.

–> Au Maroc, il est d’usage de se servir et de manger avec les mains, uniquement la main droite, la gauche étant considérée comme impure.

Le Pérou

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

Peu connue, elle a pourtant été nommée à deux reprises meilleure destination gastronomique du monde par WTA (récompense la plus prestigieuse de l’industrie du tourisme à travers le monde), en 2012 et en 2013. Le pays est en pleine modernisation. Les jeunes de condition très modeste étudient pour devenir cuisinier, et préfèrent la cuisine au foot ! La cuisine péruvienne s’ouvre sur de nouvelles saveurs, de nouveaux goûts, de nouvelles fraîcheurs, elle est totalement innovante et très moderne.

Influencée par une Histoire mouvementée qui date d’avant la civilisation inca, la cuisine péruvienne est très riche. C’est, paraît-il, celle qui compte le plus de plats. Le ceviche est bien sûr le plat emblématique du Pérou, mais ce n’est pas le seul : citons l’aji de gallina (volaille au piment), le lomo saltado (bœuf sauté), le chupe de camarones (soupe consistante aux crevettes), les empanadas (petits chaussons fourrés que l’on trouve dans beaucoup de pays d’Amérique latine), les préparations à l’alpaga, les ragoûts au cuy (le cochon d’Inde local), le piment farci, les salades multicolores, le riz aux fruits de mer, le pollo a la brasa, aux 13 épices ou les tripes à la péruvienne au curcuma. Et pour les desserts, des alfajores, des puddings aux fruits, des beignets à la patate douce et de bonnes glaces.

–> Si vous êtes dans un restaurant et que votre commande dépasse votre appétit, le garçon vous proposera peut-être d’emballer le plat pour l’emporter ; c’est normal. Et bien que le pourboire soit compris dans la note, il est d’usage d’en laisser un sur la table.

Le Japon

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

La cuisine japonaise, réputée saine, équilibrée et diététique, mêle philosophie et coutumes. Le repas familial japonais typique est toujours composé d’une soupe pour ouvrir l’appétit, de riz et de trois accompagnements (légumes et poisson généralement, viande surtout pour les repas de fête). C’est la règle du triangle. Il n’y a pas d’ordre pour manger, mais tous les plats doivent être finis en même temps.

On connaît surtout les sushis, les makis et le riz, mais le plat le plus emblématique de la culture gastronomique japonaise est le ramen. Il s’agit de nouilles fines servies dans un bouillon bien chaud, au sel, à la sauce soja, au miso, et dans lequel on ajoute du porc, ou des fruits de mer, des légumes, de l’œuf, des oignons, du boeuf, etc. Bien sûr, comme bien des plats traditionnels nippons, on peut y trouver aussi des algues, des champignons et des épices.

–> Ne pas prendre soin de remplir le verre de ses invités à chaque fois qu’il est vide est considéré comme très grossier.

La Corée du Sud

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

La cuisine coréenne est reconnue pour sa très grande variété et sa qualité. C’est une cuisine savoureuse… et très épicée ! Les Coréens aiment dire que leur belle peau vient de leurs habitudes alimentaires, nourriture saine, peu calorique et « relativement épicée » qui fait transpirer et donc aide à l’exfoliation !

Le kimchi est le plat national, carrément décrété « trésor national ». À base de chou chinois fermenté et mariné avec du piment, le kimchi accompagne tous les repas. Beaucoup de plats sont faits à base de bouillon, de riz, et de nouilles, mais ce qui la différencie de la cuisine chinoise et japonaise, c’est la viande ! Le barbecue coréen est d’ailleurs très réputé très convivial ! On fait griller soi-même sa viande et ses légumes sur le grill placé au centre de la table tout en discutant en famille ou entre amis.

Au restaurant, n’hésitez pas à demander des plats NON épicés si vous avez le palais sensible, le PEU épicé, ils ne comprennent pas.

–> Avant de commencer à manger, il faudra attendre que le plus âgé des convives donne le top départ.

L’Inde

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

Comme en France, en Inde, la cuisine est un art. Un art raffiné, très ancien. La cuisine indienne est l’une des plus grandes du monde. Son patrimoine culinaire est immense. Elle se caractérise par la subtilité de ses mélanges, ses couleurs chaudes et sa délicatesse. La diversité des ingrédients et des épices la rend extrêmement goûteuse. Pilées au mortier, les épices subliment chaque plat : piment rouge et poivre, gingembre, cumin, cardamome, cannelle, muscade, clous de girofle, curcuma, safran, coriandre, font valser vos papilles…

Une grande partie de la population indienne étant végétarienne, la cuisine indienne est l’une des plus riches du monde en plats de légumes et de fruits secs. Chaque région à sa propre technique de cuisson et ses assaisonnements en épices : Aloo gobi, Curry de légumes à l’indienne, Dhal aux lentilles rouges, oignons bhaji, Parathas, poulet Tandoori, Halwa aux dattes.

–> Ne pas finir son assiette en Inde si on ne souhaite pas être resservi dans la minute !

L’Espagne

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

Encore un pays qui puise la richesse de sa gastronomie dans son Histoire. De nombreuses civilisations étant passées par l’Espagne ont influencé sa cuisine. Les Phéniciens ont notamment laissé de nombreuses recettes de sauces, les Grecs ont fait découvrir la saveur de l’huile d’olive et les Romains, Carthaginois et Juifs ont intégré aux plats espagnols leurs propres ingrédients. Mais ce sont les Maures qui ont pendant plusieurs siècles marqué de leur empreinte la gastronomie espagnole. Ils ont notamment apporté des fruits et des noix qu’ils combinaient avec la viande ou le poisson, mais aussi le riz et les épices : safran, cannelle et noix de muscade, et le célèbre gaspacho.

La découverte des Amériques a également grandement influencé la gastronomie, grâce aux produits rapportés de ces terres lointaines : tomate, vanille, chocolat, pois, pomme de terre.

On ne peut envisager un séjour en Espagne sans songer à découvrir sa cuisine ! À commencer par les churros le matin au petit-déj, accompagnés d’un chocolat chaud bien épais. Il faudra aussi se mettre « à l’heure espagnole ». Déjeuner entre 14 et 16h, dîner entre 21 et 23h. Les Espagnols aiment rester à table, plusieurs heures si le sujet de conversation les intéresse, c’est pourquoi les tapas sont aussi prisées.

–> En Espagne, l’heure de la sieste est sacrée. Tout le pays dort après le repas de midi !

La Crète

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

La cuisine crétoise est aujourd’hui reconnue et réputée pour assurer une longue espérance de vie. Les Crétois mangent généralement deux fois plus de fruits que les autres Européens, un quart de moins de viande et plus de légumineuses. Ce qui la différencie des autres cuisines, c’est qu’elle ne cherche pas à mélanger les saveurs. Elle est basique, peu piquante, fine et saine, on aurait tort de s’en passer.

La cuisine crétoise a des racines anciennes qui remontent à la civilisation minoenne, c’est-à-dire à plus de 3000 ans, et a survécu à de nombreuses influences colonisatrices (Romains, Empire byzantin, vénitien et turc). Universellement reconnue pour ses bienfaits, l’huile d’olive est bien sûr la grande vedette de la cuisine crétoise. Une tranche de pain complet fraîchement grillé au four, généreusement arrosée d’huile d’olive et saupoudrée d’origan et de sel, constitue un délicieux casse-croûte crétois.

Les fruits occupent également une place très importante : la Crète produit de grandes quantités d’oranges, de mandarines, de melons, poires, figues, raisins, pêches et abricots, mais aussi des fruits plus exotiques tels que les bananes, avocats et kiwis, ainsi que les célèbres raisins crétois, connus sous le nom de Soultanina.

Parmi quelques-uns des plats typiques, vous pourrez déguster des escargots (cochli) en guise de mezze, ébouillantés dans de l’eau salée ou frits puis lentement mijotés dans du vinaigre et assaisonnés de romarin. Le « tako » est probablement le plat crétois national. Il s’agit d’une biscotte d’orge ramollie dans de l’eau et trempée dans l’huile et de la tomate. Il est très digeste et extrêmement savoureux. Goûtez au kouneli stifado, mijoté avec de petits oignons, frits ou rôtis et servi avec des pommes de terre au four.

–> Au restaurant, on ne commande pas pour un individu, mais pour une tablée ; de même, on ne paie pas l’addition individuellement ! Ça ferait de vous des avares. On fait les comptes après !

Le Liban

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

La gastronomie libanaise est juste légendaire. C’est une expérience épicurienne mémorable. Extrêmement variée, suave, colorée, délicate, elle est l’une des plus riches au monde. Elle utilise beaucoup de fruits et de légumes, de laitages (yaourt, fromage) et de céréales (blé, riz). La viande (l’agneau et quelquefois aussi le mouton) y occupe également une place de choix. Mais c’est surtout les entrées (taboulé, fattouche, hoummos, moutabal, labneh, falafel, moussaka…) qui sont les grandes vedettes, et constituent les mezzes.

Sur la table, il y a toujours un gros plateau de légumes à croquer (salade, choux, navets, radis, poireaux, carottes, menthe à tige carrée). Pendant le repas, ou à la fin, il est courant de fumer le narguilé (la pipe à eau) dont la fumée, douce et parfumée, embaume le restaurant. Le tabac est aromatisé au miel et aux fruits.

Les repas sont copieux et c’est souvent au moment où les convives sont rassasiés que le (ou les) plat(s) principal arrive. Pour « faire de la place », rien de tel qu’un bon café libanais, noir et intense, ou un café blanc, une boisson transparente additionnée de fleur d’oranger.

–> Si vous invitez vos amis, cela fait très chic d’aller discrètement régler la note, d’autant plus chic si les convives ne s’aperçoivent de rien.

L’Italie

meilleures-destinations-gastronomiques-au-monde

Bienvenue au paradis de la gastronomie ! En Italie, question cuisine, on est pratiquement au niveau de l’Olympe. La gastronomie italienne puise ses sources dans l’empire romain. Aujourd’hui, elle joue un rôle prépondérant dans l’art culinaire mondial. C’est l’une des cuisines les plus populaires au monde. Mijotée avec amour, elle tient une place importante dans la vie des Italiens qui aiment manger. Le repas à la mode italienne est vraiment une œuvre d’art.

Du minestrone au carpaccio, en passant par l’osso bucco et le tiramisu, les antipasti à base de pâtes, de tomates, d’aubergines et de fruits de mer, tout est bon et frais. La tomate, les anchois, les pâtes fraîches, le riz arborio et l’huile d’olive constituent une base indispensable de la cuisine italienne, mais ce sont les légumes frais et les herbes aromatiques qui la caractérisent réellement.

Il y a les pâtes bien sûr : longues, courtes, fourrées, torsadées… aux oeufs, au safran, blé noir, au piment, aux épinards, au jus de betterave, à la tomate, aux champignons… Spaghettis, cannellonis, tagliatelles, tonnarelli, fettucine, linguine, gnocchis, tortellinis mais aussi : escalope milanaise, osso buco milanais, côte de boeuf florentine, et les sauces bolognaises, carbonara… sans oublier la charcuterie, salami, pancetta, bresaola, Prosciutto crudo, Coppa. Les jambons de Parme et de San Daniel sont les jambons les plus réputés.

Bref, une cuisine de charme, ensoleillée et généreuse.

– >Le cappuccino, c’est uniquement le matin à l’heure de la « colazione »! Et on n’oublie pas le plus important, adoptez l’attitude locale et buvez votre café au comptoir !

 

Laquelle de ces cuisines préférez-vous? Racontez-nous votre meilleure expérience gastronomique en voyage dans un commentaire ci-dessous !

footer logo
Rédigé avec pour vous